Baudelaire in the air

Publié le par Zizi Mule A Tresse

 

Charles, Charles Charles... On ne le présente plus. Donc Zizi ne le fera pas, elle préfère somnoler dans l'herbe tandis que Zaza gambade dans la nature et cherche à gober les nuages. Son pote poète Baudelaire a même écrit un petit quelque chose sur les nuages qui n'ont pas encore été boulottés :


Qui aimes-tu le mieux, homme énigmatique, dis ? Ton père, ta mère, ta soeur ou ton frère ? 

- Je n'ai ni père, ni mère, ni soeur, ni frère. 
- Tes amis ? 
- Vous vous servez là d’une parole dont le sens m'est restée jusqu'à ce jour inconnu. 
- Ta patrie ? 
- J'ignore sous quelle latitude elle est située. 
- La beauté ? 
- Je l’aimerais volontiers, déesse et immortelle. 
- L’or ? 
- Je le hais comme vous haïssez Dieu. 
- Eh ! qu'aimes-tu donc, extraordinaire étranger ? 

- J'aime les nuages... les nuages qui passent... là-bas... là-bas... les merveilleux nuages !


how_clouds_are_640_03.jpg

how_clouds_are_640_10.jpg

how_clouds_are_640_11.jpg

how_clouds_are_640_20.jpg


Que voyez-vous dans ces images à part des nuages vus de l'espace ?

Les nuages, vous les aimez comment ?

Baudelaire s'était teint les cheveux en vert : fake or not ?

 

Publié dans La Boite à Bidules

Commenter cet article

Hôtel Eden Party 20/05/2010 13:17


1: une raie-manta géante
2: une faille spatio-temporelle à la Stanley Kubrick
3: un cerveau tant soit peu embrumé
4: une estampe japonaise

J'aime les nuages de lait,les nuages en chocolat
les nuages mignardises et les nuages qui dissimulent Laputa,
ces fameux "nids de dragons"!

Baudelaire tout vert?Real!