Les amis

Publié le par Zizi Mule A Tresse

Titre de l’édition originale de Kazumi Yumoto : Natsu non niwa/The friends

Traduction du japonais par Jean-Christian Bouvier

9782211048309.jpg 

4ème de couverture :

Kiyama, Kawabe et Yamashita sont trois copains d’école d’une douzaine d’années. Trois inséparables. La grand-mère de Yamashita meurt soudain. Il la connaissait à peine, mais il doit partir trois jours pour assister à son enterrement. Il revient troublé, fasciné, obsédé par la mort. Les deux autres se rendent compte qu’ils n’ont jamais vu de cadavre ailleurs que dans les mangas et les films à la télévision et qu’ils ignorent ce qu’on ressent à la mort de quelqu’un. D’après eux, ce doit être une expérience comme une autre, un sujet d’étude. Et justement, Kawabe vient de repérer une bicoque branlante sur un terrain vague. Elle est habitée par un très vieil homme. Elle a l’air mourante, cette maison. Son occupant doit l’être aussi. Ils se mettent au travail. A force de guetter, de scruter, d’espionner, ils vont bien finir par voir le vieillard mourir. Ils sauront enfin. Ils perceront le mystère.

 

L’avis de Zizi :

La découverte de la mort. Bien que un rien morbide, le sujet a été traité avec une certaine pudeur enfantine. Ce qui commence par un jeu, un semblant de cour de science, se termine par une amitié insolite et respectueuse. Le vieux ne mourra pas de si tôt ; nos trois jeunes héros ne s’en doutaient pas. Le vieux va les aider, les houspiller, les aimer ; les trois garçons le regretteront. Yumoto signe un livre élégant à placer entre les mains des petits curieux comme des grands. Plus que la découverte de la mort, il s’agit de faire connaissance avec elle. Et quand celle emporte une grand-mère, ou frôle un ami, il en résulte une cérémonie lointaine et un rêve marin. La mort est mer de désespoir certes, mais aussi mère de nostalgie et de souvenirs doux-amers.

 

Extrait choisi par Zaza :

C’est la première fois que je les vois depuis le début des vacances et je suis un peu embarrassé. Il faut dire que ce sont les filles les plus mignonnes de la classe et que la question de savoir laquelle est la plus belle divise les garçons en deux clans. Tajima est toujours bronzée ; elle a de grands yeux en amande, un nez droit, et sa petite bouche a une moue exquise. Elle est très sportive et a même un court de tennis chez elle. Elle dit que son plus grand plaisir est de jouer au tennis avec son père. Sakai, elle, arbore un éternel teint si pâle que le léger duvet sur sa peau brille comme de l’or. Elle est à croquer, comme une pêche de rêve.

 

Zizi et Zaza ont lu Les amis de Kazumi Yumoto dans le cadre du Challenge In the Mood for Japan.

challenge-In-the-mood-for-Japan-copie-1

Publié dans La Belle Bibli

Commenter cet article

Hôtel Eden Party 01/08/2010 13:27


"Il en résulte une cérémonie lointaine
et un rêve marin",bien dit!


Zizi Mule A Tresse 01/08/2010 13:38



je te le recommande :)