Claire la Belle Bête

Publié le par Zizi Mule A Tresse

Zizi et Zaza aiment beaucoup entendre claironner la Diterzi. Avec sa voix claire qui joue à chat perché, elle égraine dans son Tableau de chasse d'exquises chansons acidulées. L'écouter, c'est comme s'éclater les papilles avec une sucette à la cerise trempée dans du sucre au citron. That's good ! Le coup de coeur va à la plus belle proie de son tableau de chasse : A quatre pattes, quand la belle fait la bête, on l'écoute béat.

 

 

 

 

diterzi-11.jpg 

 

A quatre pattes

J'te lape tes Nike et tes frocs
A quatre pattes
Tes rêves de plastoc
A quatre pattes
J'te brique tes biceps à tatouages
C'est moi Jenny la bimbo, oh oh, oh oh, Jenny la bimbo

A quatre pattes
J't'astique à fond tes breloques
A quatre pattes
Ta vie plaquée or
A quatre pattes
J'te coupe ta coke en bikini à paillettes
C'est moi Sandra la bimbo

{Refrain:}
Dans ta basse-cour, il y a
Des coqs, des poules polygames
Qui barbotent dans le jacuzzi
Panoramique
On parade en hélico, 
En jet, en yacht, en limousine, 
On garde ses lunettes de soleil
Pour dormir

A quatre pattes
Quand je me vois dans la glace
A quatre pattes
Dans mon string en strass
A chaque fois
C'est à quatre pattes que je trouve ma place
C'est moi Manu la bimbo, oh oh, oh oh, Manu la bimbo

A quatre pattes
J'me p'lote pour tes clips en toc
A quatre pattes
A poil au paddock
A quatre pattes
J'me frotte à ta clique en nage
C'est moi, Cindy la bimbo
Cindy la bimbo, bimbo

{au Refrain}

(A quatre pattes)
Oh yes I love you baby
(A quatre pattes)
I wanna be your dog
(A quatre pattes)
Suck my dick honey
(suck my dick honey)
With your sun glasses
(A quatre pattes)
To the star academy
(Je t'aime)
(Cindy la bimbo)
With your sun glasses
(Sandra la bimbo)
Paye ta chatte à la TV
(Manu la bimbo)
With your sun glasses
(Cindy la bimbo)
J'me la pète avec Johnny
(Johnny)
With your sun glasses
(Tu me prêtes tes lunettes ?)
(Sandra la bimbo)
Fuck me
(Cindy la bimbo)
With you
(A quatre pattes)

Publié dans Le Joli Jukebox

Commenter cet article

Hôtel Eden Party 12/05/2010 13:10


Etonnant,la sublimation du prosaïque réside dans le chant,
à travers une voix tour à tour grimpée,melliflue et tout en looping,
le plus vert est fait azur et la cuisson du plus cru s'opère
dans les trilles de l'oiseau rare.