Conan Lord - Carnets secrets d’un cambrioleur

Publié le par Zizi Mule A Tresse

Incipit :

C’était une enfant d’une dizaine d’années, au visage très pâle, d’une beauté un peu triste, aux cheveux blonds presque blancs, et que le vent du square faisait voler comme des fils de soie. Il était vêtu d’un manteau de drap bleu marine, probablement taillé dans une capote militaire retournée. Cela se devinait aux boutons d’uniforme dorés que le gosse arborait avec fierté. La nurse l’appelait Tiny, sans qu’on puisse savoir s’il s’agissait de son vrai prénom ou d’un sobriquet affectueux. Il marchait à pas lents. C’était véritablement un très beau garçonnet. Son nez et sa bouche avaient des transparences de porcelaine et ses dents, lorsqu’il parlait, semblaient des grains de riz à l’alignement parfait. En général, il avait le maintien un peu cérémonieux d’un petit lord Fauntleroy, une gravité que renforçait l’expression des yeux bleus, trop pensifs, presque chargés de soucis, et souvent les adultes le prenaient pour un orphelin.

 

4ème de couverture :

Londres, 1945. Les exploits de Conan Lord défraient la chronique. Qui est donc ce cambrioleur insaisissable qui signe ses forfaits en rayant les miroirs, comme si son reflet lui était insupportable ? Un nazi clandestin ? un anarchiste ? un soldat défiguré par la guerre et décidé à se venger ? Un beau jour, il dérobe un tableau maudit, qui charrie de sombres histoires de vengeance ; cette toile porte malheur à quiconque s’en approche… Dans une intrigue diabolique, Serge Brussolo évoque une Angleterre de roman noir, surgie des décombres du Blittz.

9782253139218.jpg 

L’avis de Zizi :

Les lendemains de guerres ne sont pas des lendemains qui chantent. Hantés par des vieilles histoires qui renferment des trésors morbides, ils attirent les cambrioleurs et déchainent les ragots. Conan Lord, opiomane de poche et détrousseur en culottes courtes, secondé par Peggy, une dresseuse de fauve cachée sous une blouse de gouvernante, s’incrustent dans une maison au gazon baigné de sang et habité par une famille des plus étrange et malsaine. Leur mission : ravir un tableau allergique à la lumière. Brussolo manie l’ombre et le secret avec brio, incruste la décadence chez les nobles et installe le regret chez les amnésiques. Sous la couche de peinture comme sous la mine enfantine de Conan, se cache une intrigue en nœud marin, que seul la clairvoyance peut dénouer ; et encore…

 

Le conseil de lecture de Zaza :

Protégez votre gorge. Laissez les souvenirs mourir. Gare aux chiens. Méfiez-vous des enfants. Quand vous avez mal, criez. N’oubliez pas qu’on vous observe.

 

 

Zizi et Zaza ont consulté Conan Lord - Carnets secrets d’un cambrioleur dans le cadre du CHALLENGE BRUSSOLO. 

challenge-serge-brussolo

Publié dans La Belle Bibli

Commenter cet article

Hôtel Eden Party 01/08/2010 13:30


Celui-ci,c'est mon conseil de lecture favori!