La Fenêtre jaune

Publié le par Zizi Mule A Tresse

La Fenêtre jaune, Brussolo 2007

 

Incipit :

L’hélicoptère survole la mesa. Un désert d’argile desséchée, que le souffle du rotor caresse en soulevant un nuage de poussière qui crépite sur le fuselage. Cassie songe qu’elle n’aimerait pas être happée par un tel tourbillon. Quand cela se produit, les grains vous décapent la peau avec l’efficacité d’un tampon à récurer ! Elle coule un regard en biais vers le pilote. Il se nomme William (Bill) Plume Rouge. C’est un Shoshone du Bureau des affaires indiennes. Massif, la peau recuite par le soleil, il a les cheveux longs, gris, tressés en nattes qui lui battent les omoplates. Cassie ne sait pas ce qu’il pense d’elle, la petite Blanche à la chevelure rousse, à la peau laiteuse criblée d’éphélides, si peu à sa place dans ce paysage surdimensionné. Il n’a pas ouvert la bouche depuis le décollage, se concentrant sur les courants aériens qui bouleversent l’espace dès qu’on prend de l’altitude. 

 

4ème de couverture :

Au cœur du désert californien, une ancienne piste d’envol de l’armée de l’air est, depuis quelque temps, le théâtre de manifestations étranges. Les gens qui l’empruntent ont fâcheusement tendance à disparaître ; quant à leurs voitures, on les retrouve dans un état indescriptible, comme si elles avaient heurté un mastodonte invisible qui aurait arpenté l’autoroute. Et puis, il y a cette fenêtre jaune qui, certaines nuits, se dessine dans le ciel, ouvrant sur un ailleurs dont personne ne sait rien… S’agit-il d’une mystification ou d’un phénomène paranormal qui défie toute logique ? Cassie, dont le frère et le fiancé se sont volatilisés sans laisser de trace, enquête dans le milieu fermé des tribus indiennes pour tenter de résoudre le mystère. La réalité se révèlera  plus effrayante qu’elle ne le pensait.


fenetre_jaune.jpg

 

L’avis de Zizi :

Ce thriller inédit nous confronte à un vieux rêve de l’humanité : l’immortalité, du moins ici, l’éternité. Quant au fond, il s’agit d’un vieux cauchemar, la Seconde Guerre Mondiale. Brussolo a tissé une aventure originale autour de son héroïne Cassie et de son compagnon de route Mitch, lesquels se retrouvent projetés dans les années 40 et à l’époque d’avant Guerre Civile. Là-bas, le temps passe imperceptiblement ou presque, les fantômes vous en veulent, les morts vous surveillent, les enfants ont des mémoires de poisson rouge. Espionner à travers la fenêtre jaune, c’est regarder avec envie un monde au mécanisme charmant et bien huilé. Y vivre, c’est devenir le grain de sable broyé par les dents du temps…. Et des autres.

 

Le conseil de lecture de Zaza :

Prenez garde à la viande que vous mangez. Ne montrez aucun signe d’ennui aux nouveaux. Si vos ongles se changent en or, faites une pause pendant votre lecture.

 

Zizi et Zaza ont lorgné La Fenêtre jaune dans le cadre du CHALLENGE BRUSSOLO

challenge-serge-brussolo

 

Publié dans La Belle Bibli

Commenter cet article